Clarisse Bagoé Dubosq

Bagoe - portraitPARCOURS :

Clarisse Bagoé Dubosq partage sa vie entre La Martinique, Paris et la Provence. Elle peint depuis une douzaine d’années tout en menant en parallèle des activités de réalisatrice de courts métrages ainsi que l’écriture de pièces de théâtre et de romans.

DÉMARCHE ARTISTIQUE :

Je travaille dans un tout petit atelier alors que je pourrais utiliser beaucoup plus d’espace. Mais je m’y sens bien, entourée de mes toiles accumulées contre les murs et mes tubes de peinture à portée de la main et de mon chevalet. La lumière y est relativement tamisée et, souvent, je ne découvre la vraie réalité de mes toiles qu’en les sortant au soleil. Cet atelier correspond ainsi à mon approche de la peinture : intimiste, sans modèle et sans dessin préalable. C’est un simple face à face entre la toile et mon imaginaire du moment. Je réalise d’abord un fond qui va sous tendre la palette de couleurs même s’il finira souvent par disparaître complètement. J’ébauche alors au pinceau ou au couteau quelques lignes de composition, parfois quelques silhouettes, parfois de simples formes abstraites, parfois des formes qui surgissent du hasard, ou du moins de l’intérieur de moi. Je prends alors du recul, plus ou moins longtemps, pour tenter de deviner ce qui pourra bien surgir de ces formes encore fantomatiques qui petit à petit commencent à me raconter une histoire. La plupart du temps l’histoire qui m’est contée par la toile est celle de femmes reliées les unes aux autres dans la complicité ou l’opposition mais parfois elles surgissent seules et suffisantes pour remplir le cadre. Ce support imaginaire est alors celui qui stimule le choix de la technique (pinceau, brosse, couteau…) et des couleurs que j’assemble sans aucune autre retenue que celle de mon regard. Et là, pourtant, je n’en suis qu’au début d’une aventure qui me verra faire, défaire et refaire, frotter et gratter, étaler et essuyer jusqu’à ce que j’ai le sentiment que ma peinture ait rejoint l’histoire qui s’est imposée à moi. Pourquoi cette histoire me parle-t-elle presque toujours et inévitablement des femmes ? Probablement à cause de mon enfance auprès d’une mère adorée mais soumise à un mari autoritaire et lointain, un père violent et distant vis à vis duquel la seule résistance possible était la solidarité entre nous toutes, mère et sœurs. Mais mon objectif esthétique tend vers l’épure maximum qui laisserait au spectateur toute la place de son propre imaginaire.

bagoeCONVERGENCES CARAIBES 2013 :

Pour révéler une partie de cette démarche dans la manifestation « l’Atelier d’artiste » j’imagine recréer mon espace de travaille familier dans lequel certaines étapes du processus que je viens de décrire occuperaient des chevalets successifs ou seraient simplement posées contre les murs autour du chevalet supportant la toile dans son étape la plus avancée mais pas encore aboutie.

EXPOSITIONS :

PEINTURE

  • 2009 EXHIBITION 1 Exposition de peintures à l’Atrium de Fort de France
  • 2010 EXHIBITION 2 Exposition de peintures à l’Atrium de Fort de France
  • 2011 JOURNEES D’ELLESexposition collective Hôtel de Région Martinique.
  • 2011 ANSE D’ARLETSExposition peinture et musique
  • 2011 MARCHE ART CONTEMPORAINdu Marin Martinique
  • 2011 IMPERATRICE Hôtel àFort de FranceExposition
  • 2012 EXHIBITION 3 « Raison perdue » Exposition de peintures à l’Atrium de Fort de France
  • 2012 QUAND L’ART SE FAIT FEMME Exposition collective Hôtel de Région Martinique.
  • 2012 EXHIBITION 4 «  Chante » Exposition de peintures au Club Dillon Fort de France
  • 2012 RAISON PERDUEExposition Paris aux 7 Parnassiens
  • 2012 « NUS »Exposition collective à la Galerie Tout Koulè aux Trois Ilets
  • 2012« UN PETIT PEU DE MOI » Exhibition VII à la Galerie Tout ‘Koulè aux Trois Ilets.
  • 2012 « POOL ART FAIR » Exposition collective d’art contemporain à Fort de France

FILMOGRAPHIE

Clarisse BAGOE DUBOSQ a écrit plusieurs scénarios et réalisé cinq courts métrages après avoir monté sa propre société de productions (Bagoe Productions) en 1996. Ses courts métrages ont été sélectionnés et diffusés dans plusieurs festivals internationaux et en télévision.

  • 1996: LA PORTE QUI CLAQUE, court métrage 35 mm couleurs
  • 1997: LE CRIcourt métrage 35 mm couleurs.(Sélection festival Clermond Ferrand)
  • 1999 LE PETIT PLAT D’ACCRAS Court métrage 35 mm Couleur
  • 2003 UN LAIT GRENADINE Court métrage 35 mm couleur
  • 2006 AN NOU KRIE Court métrage DV couleur.

THEATRE

Son travail de cinéaste l’a conduite vers l’écriture théâtrale et sa mise en scène

  • 2003 AN NOU KRIE Pièce de théâtre créole et français jouée au mémorial du Diamant
  • 2004 LA LETTRE Pièce de théâtre créole et français jouée à la Martinique
  • 2006 AN NOU KRIE Film de la pièce de théâtre projeté à L’Atrium de Fort de France.
  • 2006 ZAZAPièce de théâtre

 ROMANS

  • 2007/2009 BUISSON JOYEUX roman édité chez Ibis Rouge
  • 2009/2010 LUCIE SOLITAIRE roman.

CONTACT :

Galerie Tout Koulè
Village de la Poterie Trois Ilets 97229
Courriel :Clarisse.dubosq@wanadoo.fr
Site facebook: galerie d’art tout koulè
Tél : 0696457607